BOUVATTIER Annick
Issue d’un milieu familiale où les études de médecine étaient de mise, Annick Bouvattier obtient son Baccalauréat scientifique et se détourne de la voie toute prédestinée pour s’inscrire dans une démarche plus artistique : le stylisme. Ses créations, présentées à Paris et à la Villa Médicis (Rome), connaissent un grand succès auprès des professi...
Issue d’un milieu familiale où les études de médecine étaient de mise, Annick Bouvattier obtient son Baccalauréat scientifique et se détourne de la voie toute prédestinée pour s’inscrire dans une démarche plus artistique : le stylisme. Ses créations, présentées à Paris et à la Villa Médicis (Rome), connaissent un grand succès auprès des professionnels et font l'objet de nombreuses parutions dans la presse spécialisée. Annick affine ses attentes et décide de travailler comme costumière styliste dans les studios de Cinecittà à Rome. De ses séjours italiens, elle gardera le goût des couleurs chaudes, sensuelles, profondes : ocres ensoleillés, rouges sourds, bleus intenses, verts profonds.
Début 1990, elle se consacre exclusivement à la peinture, sensibilité qu’elle a découvert très jeune avec son père, lui-même amateur d’art. Après deux années de recherche en autodidacte, elle devient de 1992 à 1996 l'élève de Pierre Ramel, disciple et massier de Mac'Avoy, qui lui enseignera la technique de l'huile au couteau qu'elle travaille lissée, sans épaisseur de matière, tout en transparence.
Annick Bouvattier est sensible à la féminité, elle nous parle des femmes dans leur quotidien sans aucune fausse pudeur. Des scènes de vie, des gros plans, dépeignent une femme libérée indifférente aux regards extérieurs.
Annick Bouvattier expose à Paris, Cannes, Bruxelles et New York.
Les mots de la galerie
Ma première rencontre avec l’artiste a été une de ses œuvres, un gros plan sur les demi-jambes d’une femme assise. Très touchée par la subtilité de cette peinture, et cette sensation de féminité assumée, l’œuvre a retenu toute mon attention. J’ai alors eu envie de découvrir son travail beaucoup plus largement et derrière ses femmes du quotidien j’ai aussi apprécié une technique incroyable.  Annick peint au couteau avec une précision et une subtilité dans le maniement de l’outil qui ne peut qu’attirer le regard. C’est toujours avec autant de plaisir que nous présentons le travail de cette artiste internationale.


Paru dans le magazine "Artistes" avril/mai 2019
Paruition Annick Bouvattier magazine "artistes"Paruition Annick Bouvattier magazine "artistes"
Détails

BOUVATTIER Annick  Il y a 9 oeuvres.

Résultats 1 - 9 sur 9.
Résultats 1 - 9 sur 9.